Cérémonie du 14 juillet

Contenu de la page : Cérémonie du 14 juillet

Mesdames, Messieurs,
Mes chers amis,
Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui, pour célébrer
ensemble la Fête Nationale.
Merci à toutes et tous d’avoir répondu à cette invitation.
Le 14 juillet est notre fête nationale, une grande fête populaire, pleine de musique, de danses, de chants.
Fête qui symbolise l’abolition de la royauté, Fête qui assoit la lente mise en place de la République française, Fête qui nous permet de rappeler son sens, le sens du drapeau tricolore, le sens de la Liberté, de l’Égalité, de la Fraternité.
La liberté a été définie dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du citoyen en 1789 comme « consistant à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui …. ».
Un mot qui n’apparait dans toute sa splendeur que lorsque les réalités qu’il recouvre disparaissent.
Nelson Mandela disait très justement « Nous ne sommes pas encore libres, nous avons seulement atteint la liberté d’être libres ».

Pas simple à comprendre.
« Nous ne sommes pas encore libres, nous avons seulement atteint la liberté d’être libres ».
Cette phrase prend tout son sens si l’on considère la définition : la liberté c’est faire tout ce qui ne nuit pas à autrui…
La recherche d’une plus grande Égalité a été le rêve de tous les êtres épris de Justice, une égalité qui n’est pas synonyme d’uniformité, mais qui signifie la possibilité pour chacun de s’affirmer avec les mêmes chances que l’autre.
« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ».
La Fraternité, enfin est une obligation morale : c’est l’amour de l’autre, l’acceptation de ses idées, la haine du sectarisme, le droit à la différence, le refus de l’intolérance, le rejet des intégrismes, la dénonciation des égoïsmes. L’esprit de fraternité sous sa forme moderne c’est la solidarité qui anime les associations, les bénévoles, l’élan de partage et d’implication d’un groupe de personnes unies dans un intérêt commun.
Ainsi a été crée un état de droit, qui est aussi un état de devoir.
Devoir de mémoire
Devoir d’exemplarité
Devoir de ne pas galvauder les droits qui sont les nôtres.
Alors, aujourd’hui, que faisons-nous de ces grands principes ?
Lorsque l’actualité nous montre à travers le monde la souffrance, la violence, la guerre, Lorsque l’actualité nous montre aux portes de l’Europe, la détresse, la misère, l’abandon, Lorsque l’actualité nous montre à l’échelle du village : les malveillances, les querelles, les actes d’incivilité et la peur des différences.
Mais, l’actualité c’est aussi dans notre village des actes solidaires qui nous donnent la force d’avancer et de construire pour l’avenir comme par exemple :

  • une cession gratuite d’un particulier pour que les enfants de l’école primaire puissent dans l’avenir cheminer plus en sécurité, - des achats de terrain par la commune facilités grâce à la compréhension de propriétaires dont l’argent n’est pas le seul guide,
  • la mobilisation et la solidarité très importante du club bouliste pour que notre projet d’extension de l’école primaire puisse se réaliser, - la mobilisation et la participation d’habitants pour construire la réflexion sur la centralité du village,
  • la mobilisation de l’ensemble des associations pour nous apporter des moments festifs, pour donner à nos enfants le gout du sport, de la musique, de la lecture, de l’histoire et du construire et vivre ensemble.

Alors, continuons à ouvrir notre esprit, acceptons la différence et la richesse de cette différence, devenons des acteurs du changement et cessons de nous baser sur des acquis.

Des beaux exemples de solidarité, comme ceux que je viens d’évoquer, il y en a tous les jours dans notre village, faisons en sorte qu’ils perdurent et se renforcent autour de ces belles valeurs d’égalité, de fraternité et de liberté.

En ce 14 Juillet, jour de fête :

  • merci au "Club Bouliste" qui nous procure la joie de nous retrouver pour un moment festif et convivial en mettant à disposition de tous, leur espace d’entrainement et de jeux.
  • merci aux musiciens, aux pompiers, ici présents, et à vous tous qui avez organisé et donné de votre temps pour que ce 14 Juillet se perpétue et soit chaque année synonyme de joie, de fraternité et de partage.

Bonne Fête Nationale à toutes et tous.
Bel été et bonnes vacances.

Françoise Gauquelin, le 14 juillet 2016
MAJ 2016 08 25 ID
Crédit photo, ci-dessus : A. Bugnet

Publications

Discours de Madame le Maire 14 juillet 2016 août 2016 PDF - 47.1 ko
Télécharger
Discours de Madame le Maire 14 juillet 2014 août 2015 PDF - 36.1 ko
Télécharger